Si la notion d’informer son entourage de mauvaises ou de bonnes nouvelles existe depuis très longtemps, l’envoi de faire-part est lui relativement récent. Ayant d’abord répondu à des codifications relativement strictes, la conception de ces cartons est désormais beaucoup plus libre et laisse place à une très grande créativité.

Histoire du faire-part

Dès le moyen-âge on informe la communauté d’un décès de façon orale, la majorité des gens ne sachant ni lire, ni écrire. À partir du XVIIe siècle, la “lettre de décès” commence à se répandre.

Jusqu’au XVIIIe siècle les annonces de mariage et de naissance se font également oralement. À partir de cette époque, les nobles décident d’envoyer leurs invitations aux bals, chasses et autres festivités par écrit. Il s’agit alors de plis manuscrits. C’est également à cette époque que l’on commence à rencontrer des annonces de naissance.

À la fin du XIXe siècle, l’imprimerie évolue, l’instruction devient obligatoire, le faire-part sous sa forme actuelle prend son essor et, au XXe, il est transmis par voie postale.

Évolution de la lettre de décès

La lettre de décès apparaît au XVIIe siècle pour informer les gens qui n’avaient pas pu être prévenus oralement du décès d’une personne parce que trop éloignés de son domicile. Très codifiée, elle contenait la lettre V signifiant “Vous êtes priés d’assister” et était de forme rectangulaire, ornée de dessins en lien avec la mort. Au XIXe Louis-Philippe impose un nouveau protocole : la lettre ne doit plus contenir de dessins funestes mais être bordée d’un liséré noir qui a tendance, de nos jours, à être gris.

Évolution des annonces de mariage

Jusqu’au XIXe siècle chaque région avait ses propres traditions pour annoncer un mariage. Ainsi, dans certains endroits ce sont les parents qui allaient informer leurs proches et leurs connaissances, dans d’autres, ce sont les fiancés qui passaient de maison en maison en criant leur bonheur, quand ailleurs, ce sont les témoins qui se chargeaient de colporter la nouvelle.
Ce n’est qu’au XIXe que le faire-part de mariage actuel fait son apparition.

L’annonce des naissances dans le temps

Cet usage est plus tardif puisqu’il remonte à 1781, date à laquelle Gauthier de la Peyronnie annonce la naissance de son enfant à l’aide d’un faire part. À cette époque on se contente de signaler le sexe de l’enfant en accompagnant cette information d’un ruban bleu ou rose. Le prénom de l’enfant n’était dévoilé que par le parrain et la marraine le jour du baptême, puisque ce sont eux qui le choisissaient.
À partir de la fin du XIXe on prend l’habitude de mentionner aussi le prénom puisque ce sont les parents qui le choisissent.

Des informations à mentionner sur le faire-part

Il convient de mentionner les noms ou prénoms de ceux qui “font part” de l’événement : naissance, baptême, communion, mariage, décès ou anniversaire, départ à la retraite…
Compte tenu du nombre d’occasions possibles il est important aussi de préciser la nature de l’événement, ainsi que la date, le lieu et l’heure auxquels les invités sont conviés, le cas échéant.
Ensuite, la créativité intervient en fonction de chacun : de nos jours ce sont les fiancés qui choisissent eux-mêmes de mettre en forme l’invitation à leur mariage, ils ont tout loisir de rajouter un texte qui parle d’eux ou qui leur plaise à tous les deux. De même, pour annoncer une naissance on peut désormais indiquer aussi la taille et le poids de l’enfant, la date et l’heure de sa naissance, et ajouter une photo.

De la grande variété des faire-part

Aujourd’hui il n’existe aucune barrière en matière de carton d’information ou d’invitation, si ce n’est pour les annonces de décès. Ainsi, on peut trouver des cartons ronds, carrés, rectangulaires. Ils se présentent recto-verso, en accordéon ou encore sous la forme d’un livret 4 feuilles… Vous pouvez choisir la police d’écriture qui sera la plus appropriée à votre événement ainsi que la charte couleur. Vous pouvez opter pour un style romantique, graphique ou choisir un thème en lien avec votre fête comme le cinéma, la musique, le sport…Vous pouvez aussi insérer photos personnelles ou non, des dessins, des collages…

getfluence.com